Sophrologie et Sclérose en Plaque

Mieux vivre la Sclérose en Plaque avec la Sophrologie

Première cause de handicap sévère non traumatique qui touche essentiellement les trentenaires, la Sclérose en Plaque concerne près de 80 000 personnes en France. Bien qu’actuellement aucun traitement ne peut encore guérir une Sclérose en Plaque, les progrès ne cessent d’avancer avec notamment une approche globale et pluridisciplinaire de la maladie. Ce mois-ci, je vais donc vous montrer l’aide précieuse que la Sophrologie peut apporter pour « mieux vivre » la Sclérose en Plaque au quotidien.

Qu’est-ce que la SEP ?

La Sclérose en Plaque (SEP) est – au même titre que la polyarthrite rhumatoïde ou le diabète de type 1 – une maladie auto-immune qui va s’attaquer ici au système nerveux central (SNC) de l’individu et plus particulièrement à sa myéline. On parle alors de maladie neurodégénérative. Cette myéline est une substance qui forme une sorte de gaine protectrice autour des nerfs, afin notamment d’isoler mais aussi d’optimiser la transmission de l’influx nerveux. Dans une SEP, la destruction des cellules de myéline va créer des lésions sous forme de « plaque » dispersées dans le SNC – qui contient le cerveau, le bulbe rachidien et la moelle épinière avec ses nerfs. Selon leur localisation et leur importance, ces lésions vont plus ou moins endommager la transmission de l’influx nerveux et engendrer ainsi différents symptômes d’une personne à l’autre, pouvant aller jusqu’au handicap. C’est une « maladie des jeunes adultes », puisqu’en effet l’apparition de la SEP se déclenche essentiellement entre 20 et 40 ans, avec une majorité de femmes (66%) dans les personnes atteintes. Néanmoins, cette maladie peut survenir à tout âge de la vie.

Symptômes, Causes et Diagnostic

Les symptômes de la SEP peuvent varier d’une personne à l’autre, car ils vont principalement dépendre de la localisation des lésions ainsi  que de leur importance. Voici néanmoins quelques symptômes pouvant se manifester et se développer :

  • Troubles de la vision
  • Troubles cognitifs, mémoire, attention, …
  • Troubles moteurs, faiblesses musculaires, déséquilibre
  • Perte de sensibilité, fourmillement, engourdissement
  • Troubles de l’humeur, fatigue, dépression
  • Douleurs avec sensations de décharges électriques à différents endroits du corps
  • Troubles digestifs, constipations, …

Actuellement la cause de la SEP n’a toujours pas été clairement identifiée, mais on sait que ses origines sont multifactorielles, avec une part de prédisposition génétique (dans 30% des cas) et de facteurs environnementaux – notamment avec le rôle de certaines infections (virus et bactéries), le manque de vitamines D (pas assez d’ensoleillement) ou encore le tabagisme.

Le diagnostic d’une SEP est souvent long à poser et doit se faire avec beaucoup de prudence, car les symptômes présentés peuvent aussi dépendre d’autres maladies. Pour confirmer une SEP, il faut généralement attendre la survenue de deux épisodes de poussées de la maladie, ou avoir constaté une évolution progressive des symptômes sur une période de six mois.

Evolution, Traitements et Prise en charge

La SEP peut avoir plusieurs formes, notamment en raison des différents symptômes qui varient d’une personne à l’autre, de l’évolution de la maladie, ainsi que de son impact sur la qualité de vie de l’individu.  Néanmoins, la maladie évolue par poussées (85% des cas) ou de manière progressive. Dans les deux cas, les séquelles peuvent aboutir à l’apparition d’un handicap pouvant s’aggraver avec une perte d’autonomie et forcer ainsi la personne à se déplacer en fauteuil roulant.

Actuellement, il n’existe encore aucun traitement pour guérir d’une Sclérose en Plaque, mais de très nets progrès ont été réalisés pour réduire les symptômes et prévenir les poussées de la maladie. Les traitements vont donc essentiellement consister à :

  • Soulager les  symptômes
  • Réduire la fréquence, la durée et l’intensité des poussées
  • Eviter les complications liées à l’immobilité
  • Apporter une aide pour la Qualité de Vie

La prise en charge doit donc être pluridisciplinaire en complément du suivi médical avec neurologue et médecin traitant, incluant notamment kinésithérapeute, neuropsychologue et sophrologue.

Apports de la Sophrologie

Gestion du Stress et de Emotions / Confiance et Estime de Soi / Mieux-être

Accompagnement pour un handicap qui peut au début ne pas se voir. En effet, étant généralement jugé selon notre apparence, tant que l’individu n’est pas dans un fauteuil roulant « tout va bien »… Cela peut d’ailleurs aussi se rencontrer dans certains suivis post-AVC, où les séquelles ne sont pas forcément visibles physiquement. L’incompréhension de la plupart des gens envers un handicap qui peut ne pas se voir, peut engendrer une source de Stress, un sentiment de mal-être ou de mise à l’écart chez la personne atteinte.

De plus, les réactions face au Stress peuvent amplifier les symptômes de la maladie, avec notamment des réponses neurobiologiques inadaptées pouvant affecter le système immunitaire et endocrinien. La Sophrologie est donc une aide précieuse dans cette maladie auto-immune, avec la transmission de puissants outils en matière de gestion du Stress et des émotions, de maîtrise de soi et de développement personnel. Sa pratique régulière permet d’acquérir une conscience plus harmonieuse de notre schéma corporel et une philosophie de vie positive, laissant alors de côté tout ce qui peut nuire à notre bien-être et venir ainsi se concentrer sur l’essentiel.

Gestion de la Douleur / Accompagnement aux Traitements / Qualité de Vie

Gestion des poussées, meilleur acceptation des traitements et des effets secondaires. Bien que les traitements soient en nette progression avec une prise en charge globale plus confortable et pus efficace, la Sophrologie peut apporter son aide dans la phase de récupération après les poussées de la maladie, avec une meilleure gestion de la fatigue et de la douleur, ainsi qu’un accompagnement dans le déroulement des traitements et une gestion des effets secondaires.

Aide au traitement des troubles cognitifs qui apparaissent souvent dès le début de la maladie, avec notamment des troubles de la concentration et de la mémoire, ainsi que la difficulté à réaliser certaines tâches du quotidien. Ce qui peut vite poser problème aussi bien dans la vie personnelle que professionnelle. Des techniques spécifiques comme les « Sophro-Mnésies » ou encore « l’Objet Neutre », participeront à réduire ces troubles de la mémoire et de la concentration, ainsi qu’entretenir les capacités mentales et cognitives de l’individu.

Redéploiement Existentiel / Développement Personnel

La Sclérose en Plaque est une maladie qui peut être difficile à gérer d’autant plus qu’elle apparaît principalement pour des jeunes adultes avec des projets de vie personnels et professionnels en pleine construction. La Sophrologie va alors permettre de venir vous recentrer sur vous-même, en développant davantage de sensations agréables, votre capacité à vous sentir bien et prendre pleinement conscience de vos valeurs qui vous définissent et vous tiennent à cœur. C’est une prise de recul qui s’offre à vous pour développer un nouveau regard sur votre situation – avec ou sans handicap – mieux s’adapter face aux difficultés rencontrées et ainsi pouvoir envisager l’avenir avec plus de « Confiance, d’Harmonie et d’Espoir » pour continuer à avancer vers la notion de « Mieux-Etre » et du « Mieux-Vivre » au quotidien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.