Sophrologie et Cancer du Sein

cancer-sein-ruban-rose-2Importance de la mise en place de la Sophrologie en Cancérologie

Depuis maintenant plus de 23 ans, le mois d’octobre rebaptisé symboliquement « Octobre Rose » – en référence au célèbre ruban – est consacré à la sensibilisation, au dépistage et à la lutte contre le cancer du sein, qui touche actuellement près d’une femme sur huit. La mise en place de la Sophrologie ne cesse de progresser dans de nombreux services hospitaliers, que ce soit pour la gestion de la douleur, pour une rééducation post-AVC, en addictologie ou encore dans le cadre d’une opération chirurgicale. Concernant le Cancer, la Sophrologie peut très vite devenir une réponse, un allié, un soutien presque vital face à la maladie. Ce mois-ci, je vais donc vous montrer l’importance que peut prendre la Sophrologie en Cancérologie et notamment dans le prise en charge du cancer du sein.

Le Cancer, un mal qui touche tout votre Etre

L’annonce d’un cancer est bien souvent vécue comme un choc qui atteint tout votre « schéma corporel » : votre corps se crispe, votre respiration s’oppresse, vos pensées vous donnent le vertige et tous vos repères peuvent subitement s’effondrer sous un véritable cataclysme émotionnel. Les traitements suivent très rapidement l’annonce du diagnostic et cette fois-ci c’est le temps qui semble se dérober sous vos pieds, ayant même l’impression de ne vivre qu’à travers les rendez-vous médicaux et les spécialistes. C’est alors un combat permanent qui s’opère contre la maladie et bien souvent sans laisser de place à la détente et au temps pour soi. Le corps s’épuise physiquement et mentalement, parasité de peurs, de tensions et de fatigues. Le fait d’être soutenu dans une telle situation peut faire toute la différence, non seulement pour l’optimisation des traitements mais aussi pour améliorer la qualité de vie et le sentiment d’exister au-delà de la maladie. Il est donc primordial d’accompagner et d’aider la personne atteinte du cancer à traverser cette épreuve difficile de la vie qui – de près ou de loin – peut tous nous concerner.

Les traitements du cancer du sein

Chaque cas est différent puisqu’il dépend de plusieurs facteurs comme le type de cancer et ses caractéristiques, la localisation et la taille de la tumeur, la présence ou non de métastases, ou encore l’âge et l’état de santé de la patiente. La prise en charge du cancer du sein va donc faire l’objet de concertations entre les différents praticiens de santé afin de déterminer le traitement le plus adapté. Néanmoins voici les différents traitements proposés.

operation-chirLa Chirurgie est principalement utilisée dans le traitement du cancer du sein, elle est – selon les cas – complétée par d’autres méthodes thérapeutiques comme la radiothérapie et la chimiothérapie. Une mastectomie partielle (ou totale) est donc fréquemment réalisée.

La Radiothérapie est un traitement par rayon X de haute énergie pour détruire les cellules cancéreuses. Généralement réalisée sur 3 à 6 semaines, à raison de 5 séances par semaine.

La Chimiothérapie consiste par l’usage de médicaments à détruire les cellules cancéreuses. Elle peut être utilisée avant et/ou après une chirurgie ou une radiothérapie, afin de réduire la taille de la tumeur ou d’éviter la multiplication des cellules cancéreuses.

L’Hormonothérapie est un traitement par médicament uniquement utilisée dans le cas d’un cancer du sein dit « à récepteurs hormonaux positifs », c’est-à-dire que les œstrogènes et la progestérone vont ici stimuler la croissance des cellules cancéreuses. L’hormonothérapie va donc consister à neutraliser la croissance de ces cellules.

Les Thérapies ciblées peuvent enfin être proposées dans certains cas en complément d’une chimiothérapie. Il s’agit de médicaments qui « ciblent » précisément certaines molécules qui ont un rôle important dans le développement du cancer.

La Sophrologie, un allié primordial contre le Cancer

Tout d’abord, la Sophrologie ne remplace aucunement les traitements médicaux, elle va cependant permettre :

  • Une meilleure acceptation et un renforcement des traitements en rendant supportable leur déroulement et leurs effets indésirables.
  • Constituer un véritable soutien pour aider à vivre cette étape difficile qu’est le Cancer en développant notamment les propres ressources de l’individu.

meditation-sportivePrendre du temps pour soi : Dans une telle situation, il est essentiel, voire même vital, de prendre le temps de se poser, de respirer calmement et profondément, puis de relâcher toutes les tensions et les émotions accumulées par le contexte du cancer. Même s’il s’agit de 10 à 15 minutes dans la journée, cela peut suffire pour vous permettre de vous offrir quelques instants de repos bien mérité. Les techniques de bases de Sophrologie sont pour cela très efficaces et facile à reproduire soi-même.

Se réapproprier son corps et se sentir vivant : Bien qu’ils soient bénéfiques, les traitements proposés sont souvent lourds à supporter, agressifs et épuisants. La maîtrise du corps semble s’être dérobée ainsi que peuvent l’être toutes sensations agréables. Il est donc essentiel de développer ses sensations agréables et ses propres ressources pour de nouveau se sentir bien, calme et rassuré. Pour cela, les premières séances de Sophrologie permettent aux patientes de prendre conscience que la majeure partie du corps et non seulement en bonne santé, mais aussi « qu’à l’intérieur tout est tranquille ». Cette « Vivance » du corps au repos permet alors de se reconnecter avec ses propres sensations agréables et de développer un profond sentiment d’Exister.

Aide à l’acceptation des traitements : La Sophrologie dispose de techniques spécifiques en ce qui concerne la gestion de la douleur et de l’anxiété, liées ici aux effets secondaires et indésirables des traitements. La chimiothérapie ou encore la radiothérapie sont alors plus facilement acceptées, aussi bien en étant plus apaisé lors de leur déroulement qu’en rendant plus supportable les effets secondaires.

Renforcement des traitements : Certaines techniques spécifiques comme la « Sophro-Immuno-Régulation » et « Techniques Autoscopiques », peuvent également apporter leur aide pour stimuler les défenses immunitaires et « renforcer le combat contre l’ennemi » qui s’est installé dans le corps. Des études et expérimentations cliniques dans ce sens sont en cours, néanmoins des résultats encourageants ont déjà été constatés avec une augmentation très significative de la résistance à la grippe, aux syndromes infectieux pseudo-grippaux et aux bronchites ou rhino-bronchites saisonnières.

Préparation à la Chirurgie : La Sophrologie peut également apporter son aide dans la préparation à une intervention chirurgicale. Hormis le fait de gérer le stress et les émotions d’une telle intervention, la Sophrologie va aussi permettre – surtout dans le cas d’une mastectomie totale – de découvrir et d’accepter son nouveau schéma corporel, car en effet, même si la reconstruction esthétique est possible, il n’en reste pas moins qu’une partie du corps a été enlevée.

Redéploiement Existentiel : Enfin la Sophrologie va transmettre les outils pour développer ses propres ressources positives et être autonome, prendre du recul et davantage de conscience de ses capacités à se sentir bien, capacité d’estime et de confiance en soi, capacité à faire des projets et à vivre ainsi de nouveaux chapitres après le cancer.

 

2 Comments

    1. La pratique de la Sophrologie peut vous aider. Je serai ravi de pouvoir vous accompagner. N’hésitez pas à me contacter pour prendre rdv au 06.72.54.44.00.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.