Rééducation post-AVC avec la Sophrologie

cerveauRééducation et accompagnement post-AVC avec la Sophrologie

Lorsque l’on évoque le suivi et la rééducation après un accident vasculaire cérébral, il y a bien entendu la prise en charge médicale et l’intervention de divers praticiens de santé afin de soigner, de prévenir et de permettre au patient de retrouver une certaine autonomie dans la vie quotidienne. Dans ce domaine particulier, la Sophrologie peut se révéler être un atout de choix  aussi bien sur le plan préventif que comportemental. Ce mois-ci je vais donc vous montrer les applications de la Sophrologie et ses bienfaits dans le cadre d’un suivi et d’une rééducation après un accident vasculaire cérébral.

Qu’est-ce qu’un AVC ?

Un accident vasculaire cérébral dit « AVC » – ou aussi appelé « attaque cérébrale », se caractérise par un arrêt brutal de la circulation sanguine au niveau du cerveau. Cela va entraîner la perte soudaine du fonctionnement de ce dernier et engendrer diverses conséquences plus ou moins importantes en fonction de la localisation et de l’étendue des zones cérébrales touchées.

Dans la plupart des cas (80%), les AVC sont causés par un caillot qui bouche la circulation sanguine à destination du cerveau, on dit alors qu’il s’agit d’un AVC de type ischémique. La formation de ces caillots se produit généralement à partir du rétrécissement des artères suite à l’accumulation de dépôts de cholestérol sur les parois de ces dernières, c’est ce que l’on nomme l’athérosclérose.

Pour les autres cas (20%), les AVC sont provoqués par la rupture d’une artère au niveau cérébral, on parle alors ici d’AVC de type hémorragique. La principale cause de ce type d’AVC est liée à une hypertension artérielle (HTA).

Quelles sont les conséquences après un AVC ?

Les séquelles et les complications suite à un AVC sont variables et vont essentiellement dépendre de la localisation et des zones cérébrales touchées. Il est donc possible que la récupération post-AVC soit totale, néanmoins certaines séquelles peuvent persister, allant même jusqu’à la perte d’autonomie.

Voici quelques exemples de séquelles en fonction des zones cérébrales touchées :

« Paralysie ou faiblesse d’un côté du corps / problèmes de mémoire, difficultés de concentration / troubles du langage, de l’écriture ou de la vision /crise d’épilepsie / fatigue et somnolence / dépression, … »

Apports de la Sophrologie dans un suivi post-AVC

regard vieux tristeLa récupération après un AVC va bien entendu dépendre du type d’AVC et des zones cérébrales touchées, mais également de la rapidité de la prise en charge médicale et de la rééducation poste-AVC avec la collaboration de divers praticiens de santé. Dans ce cas particulier, la Sophrologie va apporter :

  • son aide sur le plan préventif en agissant directement sur les facteurs de risques d’AVC sur lesquels nous pouvons agir (HTA, rythme cardiaque élevé, surpoids, tabac, …),
  • ainsi qu’une meilleure qualité de vie en transmettant notamment les outils appropriés pour retrouver une certaine autonomie dans la vie quotidienne et en développant les notions de bien-être, d’estime et de confiance en soi.

Quelques exemples d’applications

Approche comportementale dans la gestion des séquelles post-AVC : Suite à un AVC, des séquelles plus ou moins handicapantes peuvent persister et ainsi nuire au bien-être et à la qualité de vie du patient. La Sophrologie va avant tout permettre de restaurer cette notion de bien-être et d’apprendre à gérer les difficultés rencontrée, en développant notamment une meilleure maîtrise de soi et un regard plus optimiste sur ce qui peut déranger.

Évacuer la fatigue et les tensions accumulées : Pour une personne ayant subi un AVC, les petites choses de la vie quotidienne peuvent dorénavant demander beaucoup plus d’effort pour les réaliser. La Sophrologie dispose d’exercices simples et efficaces pour relâcher la fatigue sur le plan physique, mental et émotionnel.

Baisse de l’HTA et du rythme cardiaque élevé : De manière générale, les exercices effectués lors d’une séance de Sophrologie permettent déjà d’atténuer la tension artérielle et les fonctions cardio-respiratoires des patients. Néanmoins, il existe une multitude d’exercices respiratoires comme la cohérence cardiaque, les respirations ventrales, lentes et profondes ou encore tous les exercices spécifiques de la Sophrologie pour atténuer les problèmes liés à une hypertension artérielle et à un rythme cardiaque élevé.

Gestion du comportement alimentaire : Que ce soit pour la prévention du surpoids, de l’obésité ou encore de la consommation d’alcool, la Sophrologie peut apporter son aide dans la gestion des habitudes alimentaires qui favorisent l’hypertension artérielle, le dépôts de cholestérol sur les parois des artères et donc les risques d’apparition d’AVC.

Gestion du tabagisme : Le tabac favorise le rétrécissement des artères et l’apparition de troubles du rythme cardiaque. Comme dans toute gestion d’addictions, la Sophrologie constitue une aide efficace et un accompagnement aux changements sur le long terme.

Aide dans la prévention des crises d’épilepsie : Le phénomène des crises d’épilepsie est très complexe, difficile à gérer et généralement il n’y a pas grand-chose à faire à part s’allonger, éviter de se blesser et attendre que cela passe. Néanmoins, en ayant une action sur le stress, les émotions et la maîtrise de soi, la Sophrologie peut apporter son aide en adaptant son comportement lors des premiers symptômes d’une crise et en essayant au mieux d’atténuer celle-ci. Les crises d’épilepsies sont également stimulées par l’accumulation de « Fatigue » et de « Stress ». La pratique régulière de la Sophrologie va vous aider à gérer cela en étant moins fatigué et plus serein. L’apparition de nouvelles crises peut alors devenir moins fréquente et soulager ainsi votre quotidien.

Travail sur la mémoire et la concentration : La Sophrologie dispose de techniques spécifiques comme les « Sophro-Mnésies » et « l’Objet Neutre » pour travailler sur la mémoire et la concentration, mais elle va également permettre de développer une meilleure perception de soi et de l’instant présent avec une « pleine conscience » de nos sensations corporelles et de ce qui nous entoure.

route campagneEnfin, comme dans toute prise en charge avec la Sophrologie Clinique, le patient va progressivement développer ses propres ressources pour s’adapter plus efficacement aux difficultés rencontrées, mais également construire un véritable redéploiement existentiel face à la maladie, au traumatisme ou encore ici aux séquelles post-AVC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.